optique tout savoir pour bien voir

Quelle mutuelle rembourse le mieux les lunettes en 2017




Selon un rapport de la Direction de la Recherche, des Études, de l'Évaluation et des Statistiques (DREES), rattachée au Ministère de la santé, 7 Français sur 10 de plus de 20 ans et 18 % des enfants de la grande section maternelle souffrent de myopie, d'astigmatisme, d'hypermétropie ou de presbytie et portent des lunettes de vue.
Mais comme la sécurité sociale ne prend en charge qu'une infime partie des lunettes correctrices et des lentilles de contact, le coût de l'optique reste une des préoccupations majeures des Français. Plusieurs millions renoncent même chaque année aux soins optiques faute de moyen.
Pour avoir accès aux soins, il est ainsi pratiquement inenvisageable de se passer d'une complémentaire santé. Il est primordial de prendre le temps de bien la choisir. Pour cela, il faut trouver l'équilibre entre le montant des cotisations à payer et les niveaux de remboursement prévus par le contrat sans toutefois faire l'impasse sur la qualité des services.

Mode de calcul des remboursements des mutuelles

La comparaison des remboursements des mutuelles est rendue difficile par l'existence de plusieurs modes de calcul de ces remboursements. Ce calcul peut se faire :
- En pourcentage de la base de remboursement : la mutuelle définit le montant de remboursement selon la base de remboursement de la sécurité sociale. Mais il ne faut pas oublier que cette dernière propose une base de remboursement très faible qui ne correspond vraiment pas à la réalité des coûts des lunettes correctrices et des lentilles de contact. Il ne faut donc pas se faire avoir par des chiffres tels que 200 ou 500 % comme cette base est ridiculement basse.
- En pourcentage du plafond mensuel de la Sécurité sociale : la mutuelle calcule le montant maximal remboursable en se basant sur le plafond mensuel de la Sécurité sociale ou PMSS qui s'élève à 3269€ pour l'année 2017.

- En pourcentage des frais restant à charge après remboursement de la Sécurité sociale : toutefois, rares sont les mutuelles qui appliquent cette formule parce qu'elle ne fixe pas de limite à ce qu'elles auraient à rembourser. Les complémentaires santé craignent d'être lésées par ce mode de calcul.
- En forfait : la mutuelle fixe un remboursement plafond à titre annuel ou bisannuel inscrit clairement sur le contrat d'assurance. C'est la formule que les assurés comprennent le mieux. À ces derniers de gérer et de répartir les dépenses dans l'année par exemple en fonction du forfait alloué par la mutuelle.

Choisir une bonne mutuelle

Une mutuelle responsable est libre de moduler ses offres mais elle ne doit jamais quitter la fourchette de remboursement délimitée par les autorités publiques.
Cette fourchette de remboursement stipule que la monture ne peut être remboursée qu'à 150€ au maximum. Les verres simples sont remboursés à 50€ au minimum et 470€ au maximum avec la monture. En ce qui concerne les verres plus complexes comme les verres progressifs, le remboursement va de 200€ minimum à 850€ maximum, monture incluse.

Il est judicieux de choisir une mutuelle qui propose de forfaits de remboursement plutôt que des pourcentages pas toujours très clairs afin d'éviter les malentendus et mauvaises surprises. Ce forfait devrait s'approcher du maximum établi par les autorités publiques indiqué plus haut.

Il faut s'assurer que la complémentaire santé autorise à pratiquer le tiers payant chez l'ophtalmologue et l'opticien. L'assuré n'aura plus alors qu'à payer les frais restant à charge puisque la Sécurité sociale et la mutuelle règlent directement le professionnel.

Les plateformes de santé

Malgré l'aide de la Sécurité sociale et les remboursements des assurances complémentaires, force est de constater que l'assuré prend encore à charge une somme assez conséquente pour ses soins optiques.
Et comme une grande majorité des Français, tous âges confondus, est touchée par des troubles de la vue, plusieurs mutuelles optiques ont alors décidé de constituer des plateformes de santé composées de réseau de professionnels opticiens agréés. Ces plateformes établissent des partenariats avec les opticiens afin d'obtenir des tarifs préférentiels.

En obtenant des réductions pouvant aller jusqu'à 40 % sur les verres et 20 % sur les montures et les lentilles de contact, l'assuré se retrouve avec une importante réduction de sa facture finale. Celui-ci sera évidemment moins remboursé s’il achète ses lunettes de vue ou ses lentilles de contact chez un opticien non-membre du réseau.

Les plateformes de soin existant en France sont : Carte Blanche, Itélis, Kalivia, Optistya, Santéclair, Sévéane et Terciane. Elles totalisent chacune plusieurs millions d'assurés. Ces plateformes travaillent avec des mutuelles sérieuses comme Allianz, MGEM, MMA, AXA, Mutuelle Mieux Être, Mutuelle de la Société générale, la Banque postale et bien d'autres encore, cette liste n'étant pas exhaustive.

Les critères de sélection des opticiens partenaires des plateformes de santé.
Les plateformes de santé sélectionnent rigoureusement les opticiens avec lesquels ils ont des liens. En plus évidemment de leur professionnalisme, ces derniers doivent offrir aux adhérents :

- des montures et des verres à petits prix.

- des réductions sur les prix affichés en magasin, et celà même si les produits sont de marque.

- des tarifs préférentiels sur les lentilles de contact.

- des services comme l'entretien et la réparation gratuite des lunettes, le remplacement en cas de casse et d'adaption pour les verres progressifs.

en conclusion

si l'assuré n'a pas les moyens de payer la cotisation des contrats mutuels haut de gamme, le moyen le moins cher et le plus avantageux pour lui pour ses soins optiques est indéniablement d'avoir recours aux plateformes de santé. Il pourra ainsi se sentir à l'abri des mauvaises surprises parce que l'opticien partenaire peut lui indiquer en temps réel le restant payer à charge. Il n'aura pas à se soucier du reste comme tiers payant dans la majorité des cas automatique.
En plus des prix avantageux, l'assuré bénéficie des différents services fournis par la plateforme tels que les conseils, orientations et toutes les informations dont il aura besoin pour accéder aux soins. Ces services doivent, à part la cotisation à payer et des remboursements attendus, être pris en compte avant de choisir une complémentaire santé.
 



Nouveau commentaire :

En commentant un article et donnant votre avis, vous serez inscrits à la newsletter mensuelle



Prendre soin de sa vue

La vue est un des sens les plus important, pour cette raison, vous devez absolument rencontrer votre ophtalmologiste régulièrement afin qu'il vous prescrive les lunettes adéquates. Avec votre prescription, achetez vos lunettes de vue doit être une action planifiée afin de comparer les prix chez vos opticiens et surtout connaître les taux de remboursements de votre mutuelle santéclair ainsi que la liste des opticiens agréés.






Inscription à la newsletter